Expositions

Rencontre avec un artiste atypique Christophe Montarras.

Un style aisément reconnaissable épuré, presque  ascétique tant dans le trait que dans l’usage de la couleur.

Très tôt attiré par toutes les formes d’art qui libéraient son imagination fertile, il se passionne pour toutes ses manifestations… De la bande dessinée de science fiction aux grands maîtres qu’ils soient d’Europe  ou d’Asie qui lui suggéreront la méthode chinoise de l’encre sans retouche. Autodidacte, il échappe à tous les académismes. Il s'oblige à une recherche et à un renouvellement continu. C’est à la trentaine qu’il décide d’exprimer plastiquement ce qui bouillonne en lui. Dans sa première exposition  c’est avec un stylo à bille qu’il suggère d’un trait rare des silhouettes féminines. Ensuite, il se tourne vers le fusain. Le trait reste léger, d’une sobriété déroutante d’efficacité et de force retenue. Trois des ses œuvres ont été retenues pour la biennale des artistes aquitains….   il traitait le corps masculin. Pour l’exposition que vous allez découvrir il choisit l’acrylique sur papier naturel. Cette fois-ci il représente à nouveau le  corps de l’homme….   enrichi de touches colorées. Laissons le nous en parler : « Elle prolonge les recherches sur le corps viril, joue avec les matières, fluides ou épaisses ; joue avec les transparences, les superpositions. On y verra peut être solitude, anxiété, peur de l’autre, fatigue,et agressivité"